25.06.18

Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Entreprise et leader
Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Premières initiatives dans la création d'entreprises

En vue d'effectuer des études liées aux séquelles des interactions médicamenteuses sur les érythrocytes et l’albumine, le businessman finance l'entreprise spécialisée en biotechnologie RedCell Inc. (désormais appelée Conjuchem Inc.) en parallèle avec la cotation en bourse de SangSat. Grâce à divers brevets personnels, Philippe Pouletty a fondé SangSat Inc. courant 1988. Cette startup est spécialisée dans la greffe d’organes et s'avère cotée au Nasdaq depuis 1993. Spécialiste de la biotechnologie, Clonatec s’impose comme une précurseure de cette branche dans l'Hexagone. L'entreprise a été bâtie par le médecin à ses débuts dans l'univers de la recherche. Rebaptisée Conjuchem Inc., RedCell Inc. se retrouve cotée en bourse au Canada en 2000. Philippe Pouletty a créé cet établissement se concentrant sur la biotechnologie en s'appuyant sur des brevets inscrits à son nom.

Recherches soutenues à travers le fonds de placement Truffle Capital

Altimmune se révèle entrée dans le portefeuille administré par Philippe Pouletty en 2007 et se retrouve ensuite absorbée par Pharmathène US. Coté au NYSE, l'établissement se focalise sur l'élaboration d’immunomodulateurs destinés aux vaccins et aux médicaments soignant les infections. Truffle Capital a notamment constitué Neovacs courant 2003 dans le but de chercher des soins contre les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Grâce à son aspect prometteur, le laboratoire est coté en bourse courant 2010. À travers la startup Myopowers, Philippe Pouletty et les conseillers de Truffle Capital accordent des soutiens financiers à des techniques efficaces dans le but d'améliorer la situation des personnes rencontrant des problèmes d’incontinence urinaire.

Porté par ses brevets dans le secteur de la biologie moléculaire enregistrés entre 1986 et 1988, Philippe Pouletty a eu l'opportunité d'entrer dans la Stanford University Invention Hall of Fame. De plus, l'ancien interne se trouve être inscrit à la SFI dès1982. France Biotech inclut plus de 150 sociétés travaillant dans le milieu de la biotechnologie et installées sur tout le territoire français. L’organisation permet notamment de rendre plus facile le dialogue entre les chercheurs et les investisseurs. À travers différentes participations, Philippe Pouletty montre son engagement au profit de la recherche scientifique et de l’innovation. Entre 2005 et 2010, le médecin s'est entre autres associé au directeur de Microsoft afin de dynamiser les enseignes visionnaires à l'échelle internationale. Le directeur général de Truffle Capital se trouve être vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. L’investisseur se révèle en mesure de stimuler nettement plus les startups innovantes à travers sa place au sein de l’association professionnels évoluant dans le domaine de la biotechnologie en Europe.

Formation et premiers pas dans le domaine de la recherche

Après avoir obtenu son baccalauréat série C, Philippe Pouletty intègre la faculté de médecine de l’université Pierre-et-Marie-Curie. Le futur entrepreneur est diplômé en 1981. En 1986, l'ancien interne intègre l’université de Stanford après avoir obtenu son doctorat d’État en médecine de l’UPMC avec les félicitations du jury. Entre 1986 et 1988, Philippe Pouletty se trouve être un membre efficace du groupe de chercheurs en biologie moléculaire de l’université de Stanford. Le jeune médecin brille en peu de temps grâce à son expertise en la matière.